L’assistante maternelle

En fin de congé parental, de maternité ou de paternité, vous souhaitez trouver une garde d’enfant adapté à vos besoins et à ceux de votre petit ? Apprenez tout sur les assistantes sociales : avantages, inconvénients, prix et plus encore, et faites le meilleur choix pour votre enfant !

Ça y est ! Dans quelques mois, c’est la fin de votre congé de maternité, de votre congé de paternité ou de votre congé parental et vous allez définitivement reprendre le travail. Une idée qui peut vous plaire, mais qui peut également être source de stress. Non pas parce que vous n’aimez pas votre travail, au contraire, mais l’idée de trouver une personne sérieuse qui puisse garder votre petit bout de chou durant votre absence qui est votre priorité et qui occupe complètement votre esprit. Heureusement, plusieurs possibilités existent pour faire garder son enfant en toute sérénité. Parmi elles, le recours à une assistante maternelle agréée se révèle particulièrement intéressant pour les jeunes parents. Zoom sur ce système de garde à la fois pratique et sécurisant !

Tout sur le métier d’assistante maternelle

Parfois également connue sous le nom de nounou ou de puéricultrice, une assistante maternelle est une professionnelle de la petite enfance qui accueille, à son domicile ou au sein d’une maison d’assistantes maternelles, jusqu’à 4 jeunes enfants de 6 ans dont elle s’occupe toute la journée. Pour devenir assistante maternelle, un agrément est obligatoire. Celui-ci est délivré par le centre départemental de la PMI (Protection Maternelle et Infantile). Pour obtenir celui-ci, il est nécessaire d’avoir une expérience familiale, un logement autonome et d’avoir suivi une formation d’au moins 120h ou d’être titulaire d’un diplôme de CAP petite enfance ou d’un DEAP (diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture).

Le rôle d’une assistante maternelle consiste à favoriser l’éveil et l’épanouissement de votre enfant, tout en veillant à leur santé et leur bien-être. Dans le cadre de ses fonctions, cette professionnelle est ainsi amenée à réaliser quotidiennement différentes tâches :

  • Préparation du repas et des goûters
  • Prise en charge de l’hygiène et des soins : changement des couches, aide à la toilette, etc.
  • Réalisation d’activités d’éveil et de jeux éducatifs en vue de l’épanouissement et du développement de l’enfant
  • etc.

En tant qu’éducatrice qualifiée, l’assistante maternelle est tenue de leur apporter sécurité et bien-être. Elle participe également à leur éducation en veillant à leur inculquer les règles de vie en communauté, sans toutefois outrepasser son rôle et en suivant vos recommandations en la matière.

En optant pour une assistante à domicile vous offrez à votre bout de chou un accueil individuel et mode de garde plus personnalisé qui saura parfaitement répondre à ses besoins et lui permettra d’évoluer à son rythme dans un cadre familial et convivial. En outre, grâce à la présence de plusieurs enfants, les petits socialisent entre eux, ce qui est un bon apprentissage en matière de vie en société. Enfin, l’assistante maternelle offre des horaires plus souples que les établissements comme les crèches, puisqu’elle réalise la garde d’enfant à son propre domicile.

Le prix d’une assistante maternelle

Si les parents sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à employer une assistante maternelle, c’est parce que ce mode de garde présente énormément d’avantages tant en termes d’efficacité et de praticité que d’un point de vue financier.

En effet, faire appel à une assistante maternelle vous donne droit à des aides spécifiques de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales). Il s’agit notamment des aides financières versées pour compenser jusqu’à hauteur de 85 % les coûts liés à la garde d’un enfant également appelé « complément libre choix du mode de garde » ainsi que d’un avantage fiscal sous la forme d’un crédit d’impôt calculé en fonction de vos revenus.

Le tarif horaire est normalement négocié entre l’assistante maternelle et les parents employeurs. Cependant, il ne pourra pas être inférieur à 2,82 € par heure et par enfant à garder (données de janvier 2019). À cela, devront être ajoutés les frais de repas de votre enfant, ainsi qu’un budget pour ses langes, notamment.

Les alternatives de garde d’enfants

Bien que faire appel à une assistante maternelle offre des avantages non négligeables tant pour vous que pour votre bout de chou, rien ne vous empêche de recourir à d’autres solutions de garde : fille au pair, nounou à domicile, garde partagée... Vous n’avez que l’embarras du choix.

La garde d’enfant à domicile est une garde réalisée à votre domicile par une nounou ou une babysitter, de façon ponctuelle ou régulière. Elle est très utile pour la souplesse des horaires qu’elle offre, ainsi que pour les demandes de dernière minute ou un babysitting en-dehors des heures de travail habituelles. Quant à la garde partagée, elle concerne la garde d’enfants de différentes familles par une nounou, dont le salaire est divisé entre les jeunes parents concernés. La fille au pair, elle, vous aidera durant son séjour linguistique à garder vos bambins moyennant hébergement et repas gratuit - c’est donc une autre sorte de garde à domicile. Enfin, la crèche peut également accueillir votre petit loup jusqu’à ses 3 ans.

Envie de trouver les Sitters recommandé(e)s par vos amis?