La jeune fille au pair

Vous envisagez une jeune fille au pair pour s’occuper de votre enfant après votre reprise du travail ou pour une garde périscolaire ? Apprenez tout ce que vous devez savoir sur ce type de garde à domicile !

Contrairement à la crèche et à la nounou à domicile, la garde à domicile par une jeune fille au pair n’est pas un mode de garde très populaire en France. Toutefois, il peut être intéressant de sauter le pas et d’en engager une pour la garde de vos enfants. Mais, en quoi consiste exactement cette solution de garde ? Quels sont les droits et devoirs de chacune des parties ? Et surtout quels avantages a cette solution ?

Tout sur la jeune fille au pair

gée entre 18 et 30 ans et possédant une pièce d’identité, une jeune fille au pair est en général une étudiante étrangère et allophone qui vient en France pour vivre une immersion linguistique dans une famille d’accueil, pour une durée de 3 à 18 mois maximum. En plus d’apprendre la langue du pays et de renforcer ses compétences linguistiques, elle profite de son séjour pour découvrir une culture et un mode de vie différents du sien. Les jeunes parents l’accueillent généralement pour s’occuper de leurs enfants, à temps plein, pour une garde périscolaire ou en mode “babysitting”. En échange, elle est nourrie et logée gratuitement tout en recevant de l’argent de poche pour son travail.

Attention ! Il ne faut surtout pas considérer une fille au pair comme une employée de maison, mais bel et bien comme un membre de la famille. En contrepartie, elle s’adaptera aux horaires familiaux et participera activement à votre quotidien, y compris dans les tâches ménagères.

On parle habituellement de jeune fille au pair, mais il va de soi que cette appellation peut être déclinée : il existe également de “jeunes garçons au pair”, qui accomplissent exactement les mêmes tâches que leurs consœurs.

Les droits et devoirs d’une jeune fille au pair

Une jeune fille au pair en France ne doit pas compter plus de 30 heures de travail par semaine, avec un maximum de 5h/jour, et doit bénéficier d’un jour de congé hebdomadaire. Devenir fille au pair est normalement un travail gratifiant et une expérience enrichissante, avec une certaine implication émotionnelle, mais que son séjour soit une bonne expérience dépend surtout de sa famille d’accueil.

Bien évidemment, la garde d’enfants lui impose de réelles responsabilités. Lorsqu’elle les garde à domicile, elle doit assurer la sécurité et le bien-être des bambins de sa famille d’accueil. Elle doit également s’adapter à leurs horaires et, à la demande des parents, les déposer ou aller les chercher à l’école, à la garderie ou à la crèche. Le cas échéant, après l’école, elle peut les emmener à leurs activités extrascolaires (karaté, musique, théâtre, etc.).

Dans la même optique, elle leur apprend sa langue, les initie à sa culture et leur procure un soutien scolaire, dans la mesure de ses possibilités. En outre, elle est chargée d’occuper les enfants, de préparer leurs repas et leurs goûters, ainsi que de leur donner un bain - si tel est ce qui a été convenu avec les parents. Quant aux travaux ménager (repassage, nettoyage, etc.), elle y participe comme un membre actif de la famille.

Les démarches à effectuer pour l’embauche d’une fille au pair en France

Vous souhaitez accueillir chez vous une jeune fille au pair ? Pour trouver la perle rare, passer par une agence spécialisée dans la garde d’enfants par des filles au pair est la solution idéale. De fait, ce type de structure s’occupe de sélectionner les candidates en vérifiant leur sérieux, leur niveau de français et leur capacité à prendre soin d’enfants. Elle vous aide également dans les démarches administratives.

Cependant, avec ou sans agence, sachez que plusieurs formalités doivent être effectuées pour accueillir une fille au pair. Effectivement, vous devez rédiger un contrat écrit et le déposer auprès de la Direction départementale du travail et de l’emploi (DDTE) et, plus précisément, au bureau de la main-d’œuvre étrangère qui délivrera une autorisation provisoire de travail à l’étudiante étrangère. Vous avez également l’obligation de la déclarer à la Sécurité sociale et de vous faire immatriculer à l’URSSAF en tant qu’employeur particulier. Le délai maximal pour la finalisation de toutes ces démarches est de 8 jours après l’arrivée de la jeune fille au pair.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance particulière puisque votre assurance multirisque habitation couvre déjà tous les occupants de votre foyer, y compris votre garde d’enfants et la responsabilité civile de votre nounou.

Le prix d’une jeune fille au pair

Engager une fille au pair présente assurément de nombreux avantages pour les parents, dont un atout financier non-négligeable.

On évalue le montant de l’argent de poche de la personne au pair sur un pourcentage lié aux minima sociaux. En janvier 2019, le minimum garanti était de 3,62 €/heure. Ce tarif horaire doit être noté dans le contrat qui la lie à la famille. En outre, en tant que parents employeurs, vous devrez verser mensuellement 200 € de cotisations patronales à l’URSAFF. Cependant, les frais engagés dans cet accueil font l’objet d’une réduction fiscale pour 50 % des dépenses annuelles, supportées dans la limite de 12 000 €.

Par ailleurs, vous devez prendre en charge les frais de repas, de lessive, etc. de la jeune fille au pair et lui fournir une chambre individuelle, pour qu’elle puisse y profiter de son temps libre notamment.

Quelles sont les autres solutions de garde?

Si la fille au pair est un mode de garde plutôt avantageux, particulièrement pour les parents qui travaillent à mi-temps et avec des enfants scolarisés, il n’est pas adapté à toutes les familles. Aussi, il importe de trouver un type de garde appropriée à votre situation. Que vous souhaitiez opter pour une garde à domicile, via une nounou à domicile ou une babysitter, ou vers un autre mode de garde d’enfants dans un autre lieu que chez vous (assistante maternelle, crèche ou garde partagée), les solutions ne manquent pas. Quelle que soit l’option que vous choisissez, pensez avant tout à la praticité du mode de garde, au fait qu’il soit adapté ou non à votre enfant et à vos horaires et au budget que vous pouvez y mettre.

Envie de trouver les Sitters recommandé(e)s par vos amis?